Portrait

Notre école primaire accueille environ 200 élèves et est située dans la municipalité de Stanstead.

L'école de Stanstead au 19e et au 20e siècle

Stanstead est une ville qui existe depuis bien longtemps. Bien entendu en plus d'un siècle d'histoire, plusieurs bâtiments se sont ajoutés et d'autres ont été détruits. Tout comme le démontre cette photographie où l'on voit la 1ère école de Stanstead (photo prise en 1945). Si vous marchez dans les rues des Stanstead, vous ne trouverez plus ce bâtiment, car il a été détruit en 1962. Savez-vous où se trouvait cette école? Si vous le savez vous pouvez donner une réponse en cliquant sur l'onglet sondage sur l'emplacement de l'ancienne école.

Lors des deux premières années (1884-1886), les Ursulines ont reçu environ 119 garçons qu'elles ont préparés spécialement à la Première Communion. Pouvait-on appeler "école" les quelques pièces rafistolées dans une ancienne remise appartenant au Monastère? On ne pouvait faire mieux, faute de moyens financiers. De septembre 1886 jusqu'en 1897, l'École des garçons est confiée à des "maîtresses" séculières. De 1897 à 1902, les Ursulines héritent une fois de plus de la direction de l'école avec des maîtresses laïques.

Puis, il y a eu l'école de briques rouges que l'on voit sur la photo plus haut. La date de construction exacte n'est pas connue. Par contre, on sait qu'en 1903, les Pères Plottier et DupraZ y enseignèrent à 45 garçons pendant 2 ans. Au dessus du portique, on pouvait lire: École R.C. School.

La relève fut assurée par des professeurs laïcs et des Ursulines jusqu'à l'arrivée des Frères du Sacré-Coeur qui y demeurèrent de 1904 à 1917. Plus tard, les Frères de L'Instruction Chrétienne y oeuvrent de 1943 à 1948 et y changèrent le nom pour celui de : Académie du Sacré-Coeur. L'école fut démolie en 1962.

Notre école construite en 1959

C'est donc en 1959 que notre école a été construite au coût de 213 600$. La nouvelle école inaugurée en septembre 1959, comptait 9 classes et un gymnase. Elle fut baptisée: École de Sacré-Coeur. En 1988, une seconde partie fut construite.

En novembre 1960, la population étudiante de la Commission scolaire St-Joseph comptait 411 enfants dont 194 filles et 217 garçons. Un des premiers directeurs fut Monsieur Guy Délisle.

Au fils des années, les écoles de Rock Island et de Beebe furent vendues et l'école du Sacré-Coeur accueillit tous les élèves: filles et garçons. C'est à cette époque que les élèves du secondaire durent se rendre à Coaticook pour suivre leurs cours.

En 1989, on organisa un concours pour trouver un nouveau nom à l'école du Sacré-Coeur. On retient le nom de "Jardin des Frontières" proposé par Francis Payeur, alors âgé de 7 ans et élève de deuxième année.

N.B. : Certains passages ont été extraits directement du journal écrit lors de 150e anniversaire de la ville de Stanstead avec l'accord de l'auteur.

Réalisé par Élyse St-Cyr-Morin

Personnel

Directrice : Marise Cotnoir 

Secrétaire d'école : Vanessa Labrecque


Préscolaire 4 ans

Nathalie Létourneau


Préscolaire 5 ans

Nadia Langis
Amélie Bourdeau


1re année

Marianne Couture


1re - 2e année

Marie-Ève Bélanger


2e année

Anne Batrie

(Myriam D.Fortin les jeudis)


3e année

Véronique Saucier
(Myriam D.Fortin les mercredis)


3- 4e année

Véronique Boutin
(Myriam D.Fortin les vendredis)


4e  année

Sophie Clermont


5- 6e année

Manon Murray
Meggie Leclerc


Enseignant (Projet au préscolaire et au 1er cycle)

Jean-Pascal Maillé


Éducation Physique

Sylvie Carignan et Charles Langelier


Musique

Hélène Lavoie

 

 

Anglais

Rachel Duranleau


Orthopédagogue

Sophie Dubé


Orthophoniste

Virginie Marcotte

Janick Massie en remplacement


Psychoéducatrice

Esther Brunelle-Cyr


Techniciennes en éducation spécialisée

Karine Sirois
Audrey Viens
Gabrielle Lemelin


Service de garde

Responsable : Marie-Julie Ménard
Éducatrice en service de garde : Joanna Wilson et Sylvie Lussier
Surveillantes du midi : France Lacroix, Louise Tremblay, Christine Allard,  Dominique Morin et Josianne


Concierge

Serge Pouliot

Remplacé par Daniel Lemieux


Cafétéria

Geneviève Béchard (La Saveur des Frontières)